Cultiver un olivier chez soi !

Plus d'infos :Tramier Blog

Sur un balcon, une terrasse ou en intérieur, découvrez comment prendre soin de votre olivier !

L’olivier est un arbre qui fascine. Il est idéal en pot pour décorer votre terrasse, votre balcon ou votre salon à condition qu’il soit situé dans un endroit lumineux. Arbre très résistant, il demande très peu d’attention pour vivre et croître. Nous vous rappelons que sa durée de vie peut aller jusqu’à des milliers d’années.
Voir notre article sur les “oliviers millénaires” en France

Malgré tout, il est indispensable de savoir comment entretenir un olivier en pot. En France, l’olivier est caractéristique des régions méditerranéennes.Sa culture, pour obtenir de nombreux fruits, requiert en effet beaucoup de soleil. Cependant, certaines personnes arrivent tout de même à avoir des olives sur les côtes atlantiques ou au Nord.

Si vous avez décidé de planter cet arbre si noble dans un pot, il convient de l’entretenir selon les règles de l’art. Voici donc quelques conseils qui vous permettront de le conserver “Ad vitam æternam”.

L’olivier est très résistant à la sècheresse, ses besoins sont faibles.

Il peut vivre à l’état spontané avec très peu d’entretien. Sa croissance est dite lente, 10 à 15 centimètres par an. Son système radiculaire se développe lentement.

C’est pour cela que l’olivier peut être cultivé en pot de nombreuses années pour l’ornement d’intérieur, de terrasse, balcon ou jardin.

Si vous habitez dans une région très froide où les températures hivernales descendent régulièrement au-dessous de moins dix degrés, et qu’il se trouve la majeure partie du temps en extérieur, il vous faudra le mettre à l’abri dans un lieu éclairé et frais, votre garage, votre cellier, votre hall d’accueil.

Ne pas le laisser l’hiver dans une pièce trop chauffée, trop “sèche” ! Dès que la température extérieure redevient plus clémente, faites lui prendre l’air !

Il n’est pas rare que dans certains pays du Nord ou l’olivier n’est pas présent naturellement, de voir certains spécimens donner quelques fruits. Bien évidemment, pas de quoi faire de l’huile, mais juste pour le plaisir de voir quelques olives se développer…

Car il est possible de cultiver un olivier d’ornement en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Hollande ou en Angleterre, dans toutes les régions où les températures hivernales ne descendent pas trop en dessous de moins dix degrés, il suffit de le mettre à l’abri ou de bien le protéger pendant les périodes les plus froides. Rempotage de l’olivier en pot

De préférence au printemps

Il préfère une terre fertile mais saura se contenter d’une terre pauvre. L’idéal serait, en pot ou conteneur, de lui offrir une terre végétale pour moitié mélangée avec un quart de sable et un quart de terre de jardin. Elle doit être filtrante.

Le rempotage de l’olivier d’ornement est d’une simplicité enfantine.
 Si vous avez de la terre à proximité, servez-vous de celle-ci. 
Si votre terre est lourde, mélangez-là avec un peu de sable ou de terreau.
 Sinon, rendez-vous dans une jardinerie et demandez un terreau universel. L’argile contenue dans le terreau assurera un taux d’humidité minimal qui vous permettra de ne pas arroser votre olivier d’ornement sans cesse, car un pot dessèche vite surtout en été. Choisissez un pot suffisamment grand, au moins le triple de celui d’origine, remplissez le de terre ou de terreau de sorte que lorsque vous poserez la motte de l’olivier dessus, celui-ci se trouvera à la bonne hauteur dans le pot (pas trop enterré). oliviersPosez votre olivier dessus, comblez les intervalles vides autour de la motte. Arrosez abondamment plusieurs fois de suite afin de bien faire descendre la terre, rajoutez de la terre s’il en manque. 
Simple comme bonjour !

Arrosage de l’olivier en pot

  • Une fois tous les quinze jours d’octobre à mars
  • Une fois par semaine de mars à  mai
  • Une fois par semaine et plus si nécessaire de mars à septembre selon les conditions climatiques.

 

Engrais pour  l’olivier en pot

Vous pouvez apporter de l’engrais liquide une fois par semaine entre mars et septembre. Un engrais pour géranium peut très bien convenir. Respectez les doses. Préférez bien entendu les engrais naturels comme le fumier de cheval ! oliviersLes bons gestes

Avant d’arroser un olivier, vérifiez l’état du terreau en y enfonçant un doigt. Si vous ne constatez aucune humidité, apportez-lui de l’eau sans détremper le substrat afin de ne pas provoquer de pourritures racinaires. Assurez-vous que le pot ne baigne pas dans l’excès d’eau s’écoulant dans la soucoupe. Au besoin, surélevez-le grâce à des cales.

La fertilisation avec un engrais organique équilibré et enrichi d’oligo-éléments soutient sa croissance et favorise sa floraison, puis sa fructification. Respectez le dosage conseillé et apportez ce fertilisant à la suite d’un léger arrosage pour qu’il s’infiltre plus profondément.

Taille de l’olivier en pot

Vous n’êtes pas obligés de tailler un olivier  en pot car il est conditionné par son contenant. Il est possible de pratiquer une taille esthétique afin de lui donner une jolie forme pour l’ornement.

Supprimer les rameaux qui dépassent en les coupant à la même hauteur que les autres.
 Vous pouvez également pratiquer une taille de fructification, qui lui donnera la forme d’un arbre et évitera l’humidité en son centre, donc la propagation de maladies. Cette taille améliorera également sa pollinisation et ses chances de donner des olives.

Car l’olivier en pot bien que destiné à l’ornement, peut donner des fruits s’il fait partie d’une variété auto-fertile. Pour cela évider le centre de l’arbre afin de favoriser les courants d’air. Pourquoi mon olivier perd ses feuilles ?
Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles l’olivier perd ses feuilles.

Si l’olivier perd ses feuilles au printemps :
Sachez que l’olivier est un arbre à feuilles persistantes qui se régénèrent tous les 3 ans au moment où poussent les nouvelles feuilles de l’année (du printemps à la fin de l’été).

Si l’olivier perd ses feuilles au printemps il peut s’agir aussi d’un excès d’arrosage ou de la maladie de l’œil de paon due à un excès d’humidité. Il convient donc dans ce cas de traiter votre olivier de manière préventive en mars à la Bouillie Bordelaise.

L’olivier perd ses feuilles par manque d’arrosage ou parce qu’il a gelé durant l’hiver.

Si l’olivier perd ses feuilles en été ou en automne :
Il s’agit généralement d’un manque d’arrosage ou de la maladie de l’œil de paon, de la régénération foliaire. La plupart des oliviers en pot  sont livrés dans une motte d’argile, lorsque celle-ci se dessèche elle devient très compacte et votre arrosage ne permet pas à l’eau d’atteindre les racines.

Il convient donc de rempoter l’olivier dans une terre ou terreau drainant qui facilite l’absorption de l’eau par les racines au cours des arrosages. L’olivier doit être arrosé en fonction du climat et de la température ambiante chaque fois que vous constatez que la terre est sèche.

Si l’olivier perd ses feuilles en hiver :
Votre olivier perd ses feuilles en hiver car vous avez eu peur qu’il attrape froid, vous avez rentré votre olivier dans un lieu trop peu éclairé, ou trop sec, dans lequel votre olivier manque d’eau. Votre olivier à trop chaud, si vous rentrez votre olivier pendant l’hiver, placez-le dans un endroit frais, peu chauffé et avec un maximum de lumière. Si votre olivier a été exposé à une température inférieure à moins dix degrés trop longtemps, il est possible qu’il ait gelé.

Rappelez-vous que quelle que soit la saison il faut arroser l’olivier dès que la terre est sèche, qu’il faut le rempoter dans une terre drainante, qu’il faut le rentrer à l’intérieur lorsque les températures avoisinent les moins dix degrés mais pas avant et qu’il faut le placer dans un endroit frais et éclairé.

Durant cette période, sortez votre olivier et exposez-le à la lumière du jour le plus souvent possible.

Replanter un Olivier en terre

Voilà un arbre solitaire dans l’âme, un peu comme un sage qui nous regarde nous agiter! Ne soyez pas inquiet, l’olivier est tolérant et saura vous excuser quelques oublis ou maltraitances momentanées.

Les vieux spécimens et les arbres que vous plantez en pleine terre apprécient d’être en surélévation, sur une butte par exemple. Évitez les fonds très humides et argileux. Ne plantez pas vos arbres dans des sols trop compacts et collants. Un excès d’argile ou de marne peut asphyxier les racines.

Un bon arrosage, une fois par semaine en été, peut s’accompagner de mai à septembre d’une dose d’engrais pour fruitiers ou pour palmiers lors d’un arrosage sur deux.

L’hiver, un sol légèrement frais suffit amplement. Évitez les courants d’air froids et les égouttures de toit. Réalisez un paillis (avec des fougères aigles par exemple, ou un épais « paillis minéral » aussi) pour protégez le pied dans les régions fraîches, ainsi que le pot ou conteneur s’il n’est pas en pleine terre. Oliviers millénairesDécouvrez nos articles sur l’olivier !

Sur la route des oliviers
Épisodes 234 – 5
Les oliviers millénaires en Espagne
La vente record d’un olivier millénaire
L’olivier, arbre éternel
Les plus vieux oliviers du monde
Les plus vieux oliviers du reste du monde
Olivier, qui es-tu ?
InfographieL’olivier dans le monde